Cituation du mois de mai 2019 (Cituation #34) :

« Eh ! quel est, en effet, j’en appelle à vos consciences, j’en appelle à vos sentiments à tous, quel est le grand péril de la situation actuelle ? L’ignorance ; l’ignorance plus encore que la misère… l’ignorance qui nous déborde, qui nous assiège, qui nous investit de toutes parts. C’est à la faveur de l’ignorance que certaines doctrines fatales passent de l’esprit impitoyable des théoriciens dans le cerveau confus des multitudes. Le communisme n’est qu’une forme de l’ignorance. Le jour où l’ignorance disparaîtrait, les sophismes s’évanouiraient. Et c’est dans un pareil moment, devant un pareil danger qu’on songerait à attaquer, à mutiler, à ébranler toutes ces institutions qui ont pour but spécial de poursuivre, de combattre, de détruire l’ignorance ! »

Victor Hugo, Discours à l’Assemblée nationale, séance du 11 novembre 1848.

Petite parenthèse dans la saga sartrienne sur la situation, à quelques jours des élections européennes sur lesquelles plane, comme toujours depuis quelques temps, la menace populiste xénophobe. Est-ce dû à l’ignorance, malgré le développement scientifique et technologique extraordinaire qui a eu lieu depuis l’époque Victor Hugo ? On peut le craindre. Les moyens de communication et les réseaux sociaux ne sont visiblement pas des remèdes à l’ignorance…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>