Présentation de l’outil EdiNoS (Editeur de NoS)

« Tout est situation »

EdiNoS s’appuie sur la notion de situation pour représenter explicitement tout type de savoir-faire.

Le point de départ de notre approche est de considérer que les connaissances opérationnelles que l’on va chercher à formaliser dans notre système sont des représentations de situations.

On entend ici par connaissances opérationnelles, les connaissances qui sont utilisées pour « établir ce qu’il convient de faire ». Les connaissances opérationnelles sont donc orientées « action ». Les connaissances procédurales sont des connaissances opérationnelles.

Postulats pour une modélisation des connaissances opérationnelles basée sur la notion de situation

        Postulat 1 :     Si la situation est (re)connue, alors l’action (adéquate) est connue.

On s’intéresse ici à la formalisation de connaissances (savoir-faire) détenues par un expert (celui qui sait). Nous partons donc de l’hypothèse que l’expert connait l’action adéquate pour la situation modélisée.

        Postulat 2 :    Le savoir-faire est aussi dans l’identification de la situation.

Cette identification (reconnaissance) de la situation nécessite l’exécution d’actions qui vont permettre d’acquérir de nouvelles informations. Savoir quelles informations il est important d’aller chercher, et dans quel ordre, fait partie de l’expertise.

Mais qu’est-ce qu’une situation à vrai dire ?

Nous proposons la définition suivante : une situation est « une interprétation de l’environnement dans le cadre de l’accomplissement d’une tâche. ».

Dans cette vision, une situation intègre deux dimensions : un état du monde et une étape dans la réalisation d’un objectif.

Pour poursuivre la réflexion sur cette notion de situation, voir la rubrique Cituations

Le modèle Situation-Action-Transition

Le fait d’être dans une situation 1 requiert d’exécuter une ou plusieurs actions sur l’environnement. Ces actions vont retourner des informations nouvelles sur l’environnement qui vont permettre de repréciser la situation. On transite alors vers une situation 2, qui requiert l’exécution d’autres actions… Et ainsi de suite jusqu’à ce que la situation soit complètement explicitée : la situation finale contient l’action finale à exécuter (la réponse du système).

EdiNoSshortKey.004

Le «NoS»

Le NoS (pour Noeud de Situation) est l’objet qui représente une situation dans notre système. C’est l’agrégation de deux entités :

  • un appel à une(des) action(s), dont l’exécution va remplir la mémoire de travail.
  • des règles de transition permettant d’activer la nouvelle situation selon le contenu de la mémoire de travail (appelée aussi base de faits).

L’ensemble des NoS, regroupés en graphes, constitue une base de connaissances. EdiNoS permet de construire ces bases de connaissances et de les exécuter. EdiNoS intègre un module, appelé ReviNoS, qui aide l’utilisateur à corriger ces graphes, car l’outil s’inscrit dans une démarche de construction incrémentale des bases de connaissances. En cela il diffère des moteurs à base de règles.

 Moteur à base de règles versus NoS ?

Les moteurs à base de règles sont construits dans l’hypothèse que la connaissance peut / est complètement circonscrites dans un jeu de règles de taille variable. Si cela peut être vrai dans certains domaines, force est de constater que les connaissances «métier» doivent souvent être extraites progressivement et peuvent varier avec le temps. C’est dans ce contexte que l’outil EdiNoS est utile : pour aider à expliciter les savoir-faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>